{MUM TO BE} Mon douloureux accouchement sous péridurale

07:30

Aujourd'hui, je viens vous racontez la venue au monde de Samuel.

Tout à commencer, le mardi 29 novembre.

10h, J'avais rendez vous, avec ma sage femme qui suite à mon précédent rendez vous pour un monitoring de contrôle m'a proposé un décollement des membranes si rien ne s'était passé jusqu'à là.

Etant toujours là, je me suis donc rendu à ce rendez vous. Elle m'a d'abord mis sous monitoring pour voir si j'avais des contractions....résultat, c'est très léger et elle constate un bébé pas très actif.
Ensuite, elle me contrôle mon col.
Ce dernier était postérieur (assez loin, elle a eu du mal à le trouver) légèrement ouvert à 1cm. Elle a pu effectué le décollement des membranes (le décollement des membranes consistent à décoller la poche des eaux ce qui entraîne des contractions et donc déclenche le travail de l'accouchement. Faut savoir que ça marche pas à tous les coups et que cette technique est controversée. Aucun risque pour le bébé, ni pour moi. Mais c'est souvent souffrir pour rien!).
En partant, elle me conseille d'appeler en salle de naissance le lendemain pour un monitoring de contrôle suite au peu d'activité du bébé.


Après ça, je suis rentrée chez moi. 
Faustine à l'école, j'ai fais un peu de rangement, fait tourner les dernières machines....bref, je me suis activée.

Entre temps, j'avais des petites contractions, rien de bien douloureux, mais je sentais que ça contracté.
En début d'après midi, j'ai voulu aller me reposer, et j'ai peu dormi car j'étais gênée par les contractions. Suite à ça, j'ai même pris le temps de faire un bain avant d'aller récupérer la Mlle à l'école.


La fin d'après midi s'est passé tranquillement ainsi que la soirée sans trop de contractions.


On est allée se coucher, j'ai peu dormi car je me réveillée par la même gêne que j'avais pu ressentir lors de ma sieste de l'après midi. Je me suis levée pour reprendre un bain et me détendre (il était pas loin d'une heure du matin).
Ne trouvant pas le sommeil, je suis allée me poser sur le canapé puis j'ai constaté que j'avais des contractions régulières toutes les 5 minutes depuis une heure.

J'ai donc appelé la maternité vers 4h du matin, qui m'a dit de venir.
J'ai réveillé le barbu, on s'est préparé tranquillement sans parler. Je suis allée réveillée la Mlle. Puis, on a quitté l'appartement tous les 3.
Pendant qu'on se préparé, j'avais plus trop de contractions et j'avais peur qu'on parte à la maternité pour rien et qu'on nous renvoie chez nous...

Bref, après avoir déposé la Mlle, on est arrivée à la maternité sur les coups de 5h du matin.


On a été reçu par un sage femme homme, qui n'était pas pour le décollement des membranes (il était pas convaincu de l'efficacité) Il m'a contrôlé le col, j'étais à 2 cm.
Je suis restée sous monitoring 1 heure. Et pendant ce contrôle, j'ai eu 1 contraction oui oui juste 1. 
Quand j'ai vu ça, je me suis dis, bon bah on est venu pour rien, on va nous renvoyer.

6h, Deuxième contrôle du col, qui forcement avait peu bougé au vue du peu de contraction ! Mais il décidé de nous gardé quand même.


La second heure sous monitoring, il y a eu un peu plus de contractions mais rien de régulier.

7h, Changement de sage femme, elle décide de voir avec mon gynéco ce qu'on fait si on me déclenche l'accouchement ou pas.
La décision est prise ! Je vais être déclencher alléluia, je vais accoucher dans quelques heures...et on est donc pas venu à la maternité pour rien.

8h30, Je passe en salle d'accouchement. 
Mon col est à 3.
On me pose une perfusion d'ocytocine pour régulariser mes contractions. 
L'ocytocine qui est pourtant en "dose homéopathique" dixit la sage femme, est très efficace. 
Les contractions sont très fortes et je ne les sens toujours pas. 

9h30, On me perse la poche des eaux.
Après ça, je sens beaucoup plus mes contractions et je ne tarde pas à demander la péridurale. 
L'anesthésiste a eu du mal à me poser la péridurale suite à mes maux de dos (mon dos est dur comme du béton et fibreux)
Au passage, elle m'a fait super mal.
Je bénéficie d'un nouveau protocole qui consiste à gérer son auto-injection de péridural.

10h30, Mon Col est ouvert à 6cm.
Elle propose de me positionné sur le côté gauche avec la jambe droite en l'air (super position !).
C'est horrible avec la péridurale, je n'arrive pas à bouger mes jambes sauf mes orteils. J'ai l'impression qu'elle est beaucoup plus forte que pour Faustine (j'arrivé à me soulever un peu sur mes jambes) et j'ai des fourmillements dans les jambes.

11h30, Le col n'a pas bougé
Je passe en position assise pour aider le bébé à bien appuyer sur le col. Pendant l'heure, je me sens fatiguée et j'arrive un peu à me reposer en fermant les yeux quelques minutes.
Le peu de repos m'a requinqué. 

12h30, Le col est ouvert à 8.
10 min plus tard, suite à de grosses contractions que je ressens, je décide de remettre une dose de péridural, je sens qui ça pousse en bas. 
Je rappel la sage femme qui constate que mon col est ouvert à 10cm est que le bébé commence à s'engagé. 
Je lui dis que Faustine est sorti en 4 min de poussé et du coup, elle décide de préparer l'arrivée du bébé en sortant tout ce qu'il faut.
Elle me demande de pousser mais le bébé est encore trop haut. Il faut attendre un peu pour bien faire descendre le bébé.
Je ressens encore de fortes contractions, et je remets une dose de péridural.
Puis vient l'heure de contrôler la position du bébé sauf que la sage femme et mon gynéco ont un doute, ils font vite une échographie pour voir si bébé regarde vers le haut ou vers le bas.
Il est temps de pousser, je ressens très bien les contractions. 
Je pousse. On me dit que mes poussées sont efficaces et on me dit vite d'arrêter de pousser. 
J'ai très mal, je vois que la sage femme à du mal à sortir le bébé et qu'elle tarde (avec la douleur ça m'a semblait interminable) même mon gynéco, qui est juste derrière elle, lui demande si tout va bien car il voit qu'elle galère.
Une fois sortie, le soulagement pour moi sauf qu'en urgence l'équipe doit vite couper le cordon car Samuel l'avait autour du cou.
On me le pose rapidement sur moi avant de vite lui
aspiré les voix respiratoires.
 Mais je l'entends vite pleurer
(pas change tout se passe dans la même pièce, contrairement à Fausitne) J'ai pu observer tout ça.

Le barbu a été impressionné cette fois contrairement à la première. Il était à côté de moi et avait une vue de haut. Il a vu le crâne aplati du bébé, dû au passage, à la sortie, vu qu'il était tout bleu....
Il a bien vu que j'avais beaucoup plus souffert également.
Pendant que Samuel était avec l'auxiliaire de puériculture pour les premiers soins.
J'ai bien senti la délivrance avec le placenta qui sort et surtout, j'ai senti les points que mon gynéco m'a fait pour recoudre la déchirure que j'avais. 
Heureusement pour moi, c'était pas une grosse déchirure car sentir le fil et l'aiguille c'est une drôle de sensations pas agréable.

Après ça, l'auxiliaire de puériculture m'a dit que j'avais un sacré périnée vu le gabarit du bébé qui en ai sorti
(note pour plus tard : le mettre sur mon CV ça peut être utile MDR)

Non, ce n'était pas un accouchement PARFAIT, mais peu importe tout ça s'est vite envolé une fois que j'ai pu faire du peau à peau avec mon bébé.

Bref, on est le 30 novembre 2016, il est 13h37 et j'ai donné la vie pour la second fois.

Vous aimerez peut être aussi :

0 commentaires

Dans la presse

Merci !